Une tribu amazonienne changerait fondamentalement notre compréhension des langages


 

 

Au fond de la forêt amazonienne du Brésil, les linguistes tentent de démêler la structure d’une langue tribale qui pourrait être radicalement différente de toutes les autres.

 

Les Pirahas
La tribu est composée de quelques centaines de personnes, connue sous le nom de Pirahâs, qui parlent une langue qui porte le même nom. Ils ont résolument évité toute dilution culturelle que ce soit, y compris l’apprentissage portugais.
Cela signifie que les comparaisons interlangues avec la tribu Pirahâs ont été trés difficiles jusqu’à maintenant.
Les chercheurs du MIT, en collaboration avec le linguiste Daniel Everett (l’un des rares orateurs Pirahã non indigène dans le monde), ont publié une étude sur la plus grande collection de phrases Pirahâs jamais compilée à ce jour.
Ils ont trouvé un soutien pour l’une des revendications les plus controversées sur le langage, l’idée qu’il pourrait manquer une fonctionnalité appelée récursivité qui est depuis longtemps considérée comme un principe de base de toutes les langues.
Les chercheurs ont souligné que cette conclusion est « très provisoire » à ce stade précoce. Mais si la nouvelle constatation tient le coup, nous devons changer notre façon de penser non seulement sur comment le langage fonctionne mais aussi comment il s’est développé en premier lieu.
Ce serait un coup énorme à la célèbre (et controversée) théorie de Noam Chomsky d’une « grammaire universelle » qui s’est développée dans le cerveau humain et sert de base pour toutes les langues.

 

 

Pourquoi les questions de récursivité
La récursivité est le fonctionnement des langues construit sur la flexibilité. Si vous et moi entrons dans une compétition pour savoir qui pourrait faire la plus longue phrase, personne ne gagnerait.

 

Tribu Pirahâs

 

Par exemple:
J’ai écrit cet article.
Elle dit que j’écrit cet article.
Il pense qu’elle dit que j’écrit cet article.
Et ainsi de suite, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Un exemple classique de la récursivité est cette histoire pour enfants:

C’est la maison que Jack a bâtie.
C’est le blé qui se trouvait dans la maison que Jack a bâtie.
C’est le rat qui a mangé le blé qui se trouvait dans la maison que Jack a bâtie.

Cela peut ne pas sembler très important. Mais les linguistes ont été aux prises depuis des décennies sur ce qui définit exactement une langue, et s’il y a des caractéristiques qu’ils partagent tous, c’est la récursivité. Voilà pourquoi la récursivité est si spéciale. Chaque langue connue fonctionne comme cela, à l’exception possible du Pirahâs.

 

 

Un langage différente de tous les autres

Enfant tribu amazonienne
Ce n’est pas la première fois que le Pirahâs se présente comme un défi linguistique.
En effet, il n’y a rien de semblable aux numéros: tout comptage Pirahâs est relatif. Il n’y a pas de mots pour définir des quantités spécifiques comme « un » ou « deux » , juste « quelques » et « plus » .
Certains linguistes, cependant, traitent le problème avec scepticisme.
Pendant longtemps, les recherches de Daniel Everett étaient plus ou moins le seul travail sur le Pirahâs, et il a fait certaines revendications assez incroyables, y compris que la tribu ne fait pas de l’art ou ne possède pas de mot fixe pour des couleurs spécifiques.
Everett était le premier a suggéré que le Pirahâs pourrait ne pas avoir de récursivité il y a au moins dix ans, mais le nouvel ensemble de données en est une preuve solide.
« Nous pensons que le nouvel ensemble de données n’est pas compatible avec l’existence d’une récursivité, mais nous ne pouvons pas le dire à coup sûr,  » dit Edward Gibson,scientifique cognitiviste au MIT, dans un communiqué de presse. « Il est plausible. »
Les nouvelles données incluent 1 100 phrases traduites et ils en auraient besoin de beaucoup plus pour raffermir leur hypothèse. D’autres chercheurs commencent à se plonger dans le travail de terrain avec les Pirahâs.
Le Pirahâs est l’une des langues les plus isolées au monde.
Pour écouter une entrevue avec un homme Pirahâs, regardez cette vidéo YouTube.

 

 

Commentaires

A propos de Jesavaispas.com

Je Savais Pas est un site d'informations, souvent insolites, toujours intéressantes, touchant à tous les domaines que ce soit des faits scientifiques, animaliers ou encore relationnels. Faites nous part de vos recommendations et remarques! Bonne lecture!