Sécurité alimentaire: Les chercheurs ont développé une méthode rapide et facile pour détecter les bactéries sur la surface des aliments

 

Des chercheurs de l’Institut des Sciences et de la Technologie de Corée du Sud ont annoncé qu’ils ont développé avec succès un moyen rapide et facile de détecter les bactéries sur la surface d’un aliment.
Les résultats de la recherche ont été publiés par l’Université Cornell. La méthode est connue sous le nom Laser Speckle Technique, et selon les experts de la santé c’est une percée majeure dans la prévention de l’intoxication alimentaire.

 

Bactéries alimentaire

 

L’intoxication alimentaire peut être potentiellement mortelle. Aux États-Unis environ 50 millions de personnes souffrent d’intoxication alimentaire. Plus d’un million de personnes souffrent également d’empoisonnement à la salmonelle létale. Les symptômes de la salmonellose comprennent la diarrhée, la fièvre, des crampes abdominales et se développent de 12 à 72 heures après l’infection.

Trouver des moyens simples pour empêcher les gens de manger des aliments contaminés était l’objectif des chercheurs. Jusqu’aujourd’hui les méthodes de détection les plus courantes développées par les chercheurs étaient la culture microbiologique, la chromatographie en phase liquide à haute performance et la spectrométrie de masse entre autres.

Cependant ces procédés sont complexes, coûteux et prennent du temps. Ils ont besoin de techniciens hautement qualifiés pour les exécuter. Pour compliquer le problème, peu d’entreprises alimentaires ont accès à ce type de technologie. Les consommateurs achètent leurs aliments basés sur la confiance.

Mais la bonnes nouvelle est que cette nouvelle invention créée par les physiciens coréens peut repérer les bactéries à la surface de la nourriture en seulement quelques secondes. Les chercheurs ont déclaré que leur technique pourrait facilement être utilisée dans les usines de transformation des aliments. Elle peut également être utilisée dans les réfrigérateurs domestiques standards.

Selon le MIT Technology Review, les bactéries telles que la salmonelle sont composées de « cheveux » qu’elles utilisent pour se propulser à travers la surface des aliments. Ce mouvement fait tourner la surface des aliments contaminés dans un océan de micro-organismes qui se tordent. Les chercheurs, dirigés par Jonghee Yoo, ont réussi à développer une méthode pour détecter ce mouvement en précisant que c’est trés simple. Quand un faisceau laser rouge frappe le tissu biologique il est dispersé à travers le matériau. Cette diffusion fait que la lumière interfère créant un motif aléatoire appelé granularité laser ou tache laser.
Comme les bactéries sur la surface des aliments dispersent aussi la lumière en se déplaçant la configuration des taches changent. Tout ce qui est nécessaire pour surveiller ce changement est une caméra qui peut enregistrer le changement en quelques secondes. Les chercheurs ont utilisé une caméra qui prend des images à une cadence de 30 fois par seconde. Le traitement des images en soustrayant les unes des autres sert à révéler les différences.

 

Lazer pour détecter bactérie alimentaire

 

Les chercheurs ont d’abord testé leur invention avec une poitrine de poulet. Les échantillons de poitrine de poulet ont été contaminés par la bactérie Escherichia Coli communs et Bacillus Cereus qui sont les causes courantes de maladie d’origine alimentaire. Les chercheurs ont ensuite passé en revue chacun des échantillons au laser tout en filmant les taches avec une caméra.

Les résultats montrent clairement l’utilité de cette technique. La technique à image soustractive a révélé les échantillons qui sont contaminés. La technique prend les deux types de contamination bactérienne.

 

 

« En détectant la décorrélation dans les modèles d’intensité de la granularité laser à partir de tissus les activités de la vie des micro-organismes peuvent être détectés », a déclaré le chercheur principal Yoon.

Les chercheurs ont également montré que cette technique ne nécessite pas de contact avec les aliments, et peut donc être effectuée à distance. L’équipement peut également voir à travers l’emballage en plastique transparent.

Il est simple à utiliser, pas cher et pourrait facilement être monté sur des réfrigérateurs ordinaires. Aucune expertise particulière n’est nécessaire pour le faire fonctionner. En particulier dans les pays où les laboratoires de microbiologie sont rares cet équipement simple et utile peut réduire les cas d’intoxication alimentaire.

 

Intoxication alimentaire

 

Commentaires

A propos de Jesavaispas.com

Je Savais Pas est un site d'informations, souvent insolites, toujours intéressantes, touchant à tous les domaines que ce soit des faits scientifiques, animaliers ou encore relationnels. Faites nous part de vos recommendations et remarques! Bonne lecture!