Cette Barrière Flottante aussi Longue qu’un Terrain de Football Collecte les Ordures des Océans et Elle Pourrait être 1000 fois plus Grande

 

Une solution radicale à la pollution de l’océan est testée dans la mer du Nord.

 

Barrière pour nettoyer les déchets des océans

 

 
Développée par l’association caritative néerlandaise « The Ocean Cleanup » , de longues barrières de 100 mètres ont été conçues pour retirer les ordures des eaux environnantes afin qu’elles puissent être recyclées.

Le dispositif utilise un système de barrières sous-marines qui sont ancrées au fond de la mer. Au fil du temps les courants déplacent les déchets vers les barrières qui les piègent jusqu’à ce qu’ils puissent être collectés pour une élimination plus adéquate.
 
7 eme continent
 
La barrière est un prototype qui est actuellement utilisé dans une étude pilote. En cas de succès elle pourrait conduire à un programme à plus grande échelle dans laquelle l’association apporterai une longue barrière de 100km à l’infâme plaque de déchets du Pacifique Nord plus connue sous le nom de 7eme continent.

Cette zone est officiellement connu comme un tourbillon océanique, elle est située entre la Californie et Hawaii. En raison d’un phénomène provoqué par la rotation de la Terre, des tonnes de plastique font chemin vers le tourbillon depuis des années.
 
Boyan Slat devant des ordures de l'océan
 
Boyan Slat de Ocean Cleanup CEO dit qu’il était âgé de 16 ans quand il a réalisé au cours d’un voyage en Grèce à quel point le problème de la pollution de l’océan était vraiment important. Il a fait sa mission de lutter contre la pollution à l’échelle mondiale.

Le dernier prototype de Boyan Slat utilise un design en forme de V pour guider le plastique vers le centre. Un bac de collecte emprisonne alors les ordures pour que les équipes de nettoyage puissent les enlever et les recycler.
 
Prototype d'un jeune de 16 ans pour nettoyer les océans
 

 
Boyan Slat déclare que sa méthode pourrait réduire la taille du continent de déchets du Pacifique Nord de moitié sur une période de 10 ans, mais certains scientifiques sont sceptiques à la réalisation du projet d’Ocean Cleanup.

Boyan Slat et son équipe vont tester ce prototype jusqu’en 2020. Si les données démontrent que le concept fonctionne et que les matériaux ne se rompent pas, ils vont l’amener vers le Pacifique pour une application à grande échelle.

la pollution plastique est un énorme problème, cela signifie peut-être  qu’il a besoin d’une solution tout aussi importante.
 
 

 

Commentaires

A propos de Jesavaispas.com

Je Savais Pas est un site d'informations, souvent insolites, toujours intéressantes, touchant à tous les domaines que ce soit des faits scientifiques, animaliers ou encore relationnels. Faites nous part de vos recommendations et remarques! Bonne lecture!